Les commentaires sont hors de ce post

Synode des évêques européens à Bruxelles les 30 et 31 janvier 2016

Les évêques européens du Patriarcat des Nations se sont réunis les 29/30 et 31 janvier 2016 au siège de notre archevêché à Bruxelles sous la présidence du Patriarche Nicolas.
Ils ont débattu de diverses questions concernant la situation et l’avenir de notre église sur le continent européen.
Etaient présent des évêques de Russie, France, Autriche, Italie, Roumanie, Croatie , Georgie et Belgique, en tout plus d’une trentaine de participants.
Au cours de la Liturgie du dimanche les évêques ont consacré Monseigneur Spiridon Evêque vicaire du Métropolite Antim de Roumanie.

Rapport de la réunion du synode des évêques européens de notre Patriarcat
à Bruxelles les 29/30 et 31 janvier 2016

Sous la présidence de notre Patriarche Nicolas, de nombreux évêques d’Europe avaient fait le déplacement à Bruxelles.

Des délégations de Belgique, Italie, Croatie, Russie, Roumanie, France, Autriche et Géorgie étaient présentes.

Après le mot d’accueil de l’archevêque de Bruxelles qui nous recevait,
Sa Sainteté le Patriarche a exposé les derniers évènements qui ont marqués notre Eglise :

Avec presque 90 évêques sur les cinq continents notre Patriarcat s’est considérablement transformé.

Les nouvelles incardinations , le développement de nouvelles missions, les rencontres, le dernier synode latino -américain de novembre, la rédaction des canons de notre Eglise, le publication de la constitution , la formation du clergé, les relations avec les institutions( nationales et européennes).

Dans une seconde partie , le Patriarche nous rappelle son parcours et sa vision de l’Eglise et sa place particulière dans le monde religieux.

Un retour à l’Eglise primitive et indivise ( avant le schisme ) orthodoxe dans sa Foi mais conforme à l’Eglise une, sainte, apostolique des premiers siècles, avec des rites différents conformes aux traditions locales mais unies dans la Foi orthodoxe( la vraie Foi) et catholique (universelle).

Une Eglise qui travaille réellement et non en paroles pour l’unité des chrétiens unis dans une même foi mais avec possibilité de rites différents.
Une Eglise fidèle à l’ « Eglise première ».

Les écritures ne mentionnent jamais l’utilisation de la qualité de « première église » comme base de la détermination de la vraie Eglise.

Ce qu’elle enseigne c’est que l’on doit utiliser les écritures comme facteur déterminant pour savoir qu’elle église prêche la vérité et est par conséquent fidèle à la première Eglise.

La première Eglise, la seule vraie est décrite dans la nouveau testament : c’est l’Eglise de l’Unité que toutes les Eglises doivent suivre, imiter et avoir pour modèle.

C’est pourquoi le Patriarcat orthodoxe des Nations se définit comme l’Eglise de l’Unité.
Sans réelle unité c’est-à-dire communion vraie autour du Calice, nous devenons schismatiques.

Il nous faut nous Unir dans la diversité.

Après ces explications, et une discussion très approfondie sur la direction adoptée par notre Patriarcat pour retrouver l’Eglise des premiers siècles où catholiques et orthodoxes mais aussi tous les autres chrétiens étaient unis dans la même foi avec des rites locaux pouvant différer.

Ce fut la démarche de certains précurseurs dont Mgr Jean de saint Denis ( Eugraph Kovaleski)
dont notre Eglise à reconnu la canonisation lors de son dernier synode général et qui a été promulguée officiellement ce dimanche 31 janvier2016 lors de la Divine Liturgie.

Sa fête sera célébrée chaque dernier dimanche de janvier dans toutes nos églises.

Puis chaque évêque s’est expliqué la vie de sa communauté et a pu faire ses demandes auprès du synode pour améliorer encore la présence de notre Patriarcat à travers le monde.

Mgr Daniel pour la Diaspora Slave nous fait part de l’enregistrement de l’association dans de nombreux pays dont l’Italie et New York avec l’ouverture d’un monastère dans cette ville.

Il nous parle de l’intérêt pour notre Patriarcat de de l’incardination de plusieurs métropolites ( Vénézuela, Abkasie, Ossétie, Moldavie et Georgie).

Le secrétaire Mr Marco Venino , présent lui apporte son aide précieuse.

Pour l’Italie le Métropolite Teodoro nous parle de la création de 6 paroisses et des travaux dans la nouvelle cathédrale d’Asti.

Le Métropolite Damian de Russie propose la canonisation du Père Alexis « the wonderworker of last days » un dossier est remis pour instruction.

Il nous informe de la construction de petits monastères avec skites pour moines et moniales avec 25 moines et quelques postulants.

Des ateliers de fabrications d’habits religieux et d’icônes sont actifs et à la disposition de nos communautés.

Le métropolite Sergui de Russie nous parle de son travail d’évangélisation et de redécouverte de la Bible par le peuple russe privé d’instruction religieuses pendant plus de 70 ans.

Il anime une radio internet chaque jour en diverses langues et prépare un film sur la vraie foi en Russie et ses défenseurs.

Le métropolite Antim de Roumanie accompagné du vicaire Spiridon nous parle de l’Icône de Saint Ephrem le nouveau qui suinte de l’huile, il a offert à notre patriarche une reproduction de cette icône avec un flacon de l’huile qui coule de l’icône.

Il nous parle de ses difficultés face à l’harcèlement de l’Eglise Orthodoxe Roumaine ( Eglise d’Etat qui n’admet pas les autres églises et qui fait pression contrairement à toutes les lois de liberté religieuse en Europe.)

Un dossier est remis au Premier Président du tribunal suprême pour régler la situation d’un prêtre emprisonné.

Actuellement notre métropolie compte deux paroisses à Bucarest la capitale et plusieurs monastères dont :

1. celui de la bonne nouvelle avec 14 moniales ;

2. Celui de Bacau pour moniales et
3. Celui de saint Nicolas avec une fabrique de liqueur.

La métropolie compte 32 prêtres.

L’Evêque Alexander de Croatie nous parle de ses problèmes avec l’Eglise orthodoxe serbe qui veut garder ses prérogatives malgré l’indépendance du pays.

Mgr Claude-Philippe de Nice et Mgr François de Paris nous parle de leur travail missionnaire dans une France déchristianisée.

Mgr Jean Marie de Bruxelles a exposé sommairement le Code de Droit canonique, le fonctionnement des officialités et les règles constitutionnelles qui seront soumises au vote du synode général à Yaoundé avec le Code de Droit canonique et de la constitution.

Mgr Natanael de Vienne relate son travail auprès des communautés roumaines émigrées en Autriche.

Père Patrick du monastère de La Coquille en France nous explique le développement de ses trois paroisses très actives qui portent de bons fruits.

Le père Jean de la Croix de Strasbourg nous informe de sa mission auprès des immigrés chrétiens mais aussi musulmans de cette capitale régionale.

Il prépare actuellement plusieurs familles musulmanes au baptême.

Un dur et magnifique travail missionnaire, la pratique de la langue arabe et sa propre expérience de musulman converti lui permet de « faire des miracles ».

Après tous ces échanges le Patriarche apporte les conclusions et décisions de ce synode local.

Tout d’abord il se rejouit de voir toutes ces expériences missionnaires qui portent des fruits dans nos pays occidentaux auprès d’une frange de la population déboussolée et perdue sur le plan spirituel, ensuite un renouvellement et une ouverture dans les pays de tradition orthodoxe qui veulent se détacher des églises historiques nationalistes et souvent liées aux régies politiques dont d’ailleurs ils reçoivent leur argent. ( églises d’Etat financées en partie par les états).

Notre Patriarcat Orthodoxe des Nations – Eglise de l’Unité a un grand rôle à jouer pour unir, rapprocher et faire redécouvrir l’Eglise des premiers siècles.

Il est décidé et voté à l’unanimité :

Election de nouveaux évêques :

– Mgr Antoine pour l’Australie qui sera sacré le 3 Avril en Australie.

– Mgr Spiridon Evêque Vicaire du Métropolite Antim ( Roumanie)

– Mgr Paolo Evêque vicaire d’Asti ( Italie) qui assistera le Métropolite Teodoro

– Mgr Jérémie Evêque auxiliaire pour Paris ( France)

– Mgr Severio de Regio de Calabre ( Italie) dans la Diaspora slave, Evêque de Calabre , Sicile et Malte

Le Père Jean de La Croix est élevé au rang d’Archiprêtre pour Strasbourg ( France)

Constitution d’un annuaire avec la liste complète du clergé ( Mgr Paolo est chargé de sa mise en place)

Un annuaire des bonnes volonté doit être mis en place par l’Archiprêtre Patrick pour répertorié les artisans, aides et compétences pouvant aider nos communautés, à charge pour chacun d’alimenter par ses connaissances ce fichier.

Un dossier est remis au Président du tribunal du Patriarcat pour l’étude de la canonisation du Père Alexy « the wonderworker of last days » de Russie.

Le sacre épiscopal de Mgr Spiridon est fixé au dimanche 31 janvier 2016 lors de la Liturgie célébrée pour le synode à l’Archevêché du Benelux à Bruxelles.

Le patriarche rappelle la tenue du synode général à Yaoundé au Cameroun à l’invitation du Métropolite Mathieu du 21 au 24 juillet 2015.

Les commentaires sont fermés.