Les commentaires sont hors de ce post

Message de Pâques 2020 du Patriarche Nicolas

Message de Pâques 2020 du Patriarche Nicolas

Chers amis,
Christ est ressuscité !
Nous voici arrivés au jour de la résurrection, le jour où la vie triomphe de la mort, la lumière des ténèbres.
Je sais, cette année la fête est perturbée par la crise sanitaire et la pandémie qui sévit dans le monde entier et dans notre pays.
Les fidèles ont été privés de célébration mais si les gens ne peuvent aller à l’église c’est l’église qui s’invite dans chaque maison, chacun d’entre vous étant invité à accueillir le Christ qui ressuscite, chez lui.
Je voudrais avoir une pensée pour les malades, ceux qui souffrent, et aussi pour ceux qui nous ont quitté et que nous n’avons pas pu accompagner pendant cette épreuve, une pensée aussi pour tous ceux, et ils sont très nombreux qui ont combattu la maladie, le personnel soignant et ceux qui travaillent pour notre santé partout, ceux qui nous ont permis de nous nourrir, de nettoyer nos rues et de faire en sorte que nous puissions continuer à vivre pendant cette triste période. Dans les moments difficiles la solidarité et le dévouement n’en sont que plus appréciés. Nous sommes encore dans le tunnel, dans le tombeau comme le Christ mais nous entrevoyons le bout et la lumière qui pointe.
Et cette lumière, cet amour sorti du tombeau, je l’espère, continuera d’illuminer nos vies après et nous permettra de vivre d’une façon plus humaine, charitable et fraternelle.
Nous sommes tous des » ouvriers de la onzième heure » comme nous le dit Saint jean Chrysostome dans sa très belle homélie lue la nuit de Pâques. Nous sommes loin, du moins la plupart d’entre nous, d’avoir bu au calice de la Passion, nous n’avons pas aidé Jésus à porter sa croix. Nous ne sommes pas morts avec lui. Nous avons dormi pendant son agonie, nous l’avons abandonné, nous l’avons renié par nos péchés multiples.
Et cependant, si peu préparés, si impurs que nous sommes ; Jésus nous invite à entrer dans la joie pascale. Si nous ouvrons vraiment notre cœur au pardon qui jaillit du sépulcre vide (le fait que le sépulcre est maintenant vide constitue le gage visible de notre pardon), si nous adorons la présence du Seigneur ressuscité, nous recevrons aussi la puissance de la résurrection, que le don de la Pentecôte rendra parfait.
Chers amis, que Jésus qui ressuscite aujourd’hui emplisse votre cœur de joie et d’amour afin que vous puissiez resplendir de Sa lumière.
Oui Christ est ressuscité, en Vérité Il est ressuscité.
+++Nicolas
Serviteur des serviteurs.

Les commentaires sont fermés.